Le soleil : ses bienfaits et ses maux

Ah le soleil ! Avec l’été qui approche, notre corps frétille à l’idée de s’exposer sous ses rayons ! Si sa présence illumine notre esprit, elle est aussi un bienfait pour notre organisme. Toutefois, comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas abuser de sa compagnie ! Voici 4 de ses caractéristiques !

Il est bon pour le moral

Adieu la morosité de l’hiver et son obscurité matinale ! Le printemps et l’été apportent leur énergie ! Les oiseaux gazouillent très tôt et la lumière nous tire de notre lit sans mal. Pourquoi ? Outre le fait que l’humain soit un mammifère diurne, cela est à mettre en corrélation avec la bonne humeur. Norman Rosenthal a prouvé en 1984 que l’astre solaire avait des propriétés essentielles contre la dépression, et notamment la dépression hivernale. Il contrecarre le trouble affectif saisonnier en régulant la carence en lumière solaire. Elle agit sur la sérotonine, un neurotransmetteur du système nerveux. Cette dernière a un impact positif sur le sommeil, l’appétit, et l’humeur. La lumière solaire prodiguerait donc les mêmes sensations qu’un bon repas ! Dès 2005, la luminothérapie est apparue pour traiter les troubles du moral.

Il renforce notre corps à court terme

La lumière solaire est essentielle pour rendre notre corps plus robuste, comme un certain super-héros de comics ! Elle agit tout au long de notre vie par l’intermédiaire d’une synthèse moléculaire au travers de la peau. En effet, ses rayons UVB permettent à la vitamine D de se créer en pénétrant l’épiderme. Grâce à elle, le calcium et le phosphore trouvent leur utilité dans notre organisme ! Les rayons solaires agissent sur l’individu, peu importe son âge de différentes manières :

  • Ils sont cruciaux pour la croissance de l’enfant.
  • Ils assurent chez l’adulte un bon maintien des os pour les années futures.
  • Ils permettent de solidifier l’ossature et préviennent l’ostéoporose chez les personnes âgées grâce à l’action de la vitamine D.

Il endommage notre corps à long terme

Il ne faut pas abuser des bonnes choses ! La lumière solaire est essentielle à la vie sur terre, mais son impact à long terme sur le corps humain est néfaste. En effet, les rayons UV sont très nocifs pour l’épiderme ! Une exposition prolongée sans protection peut causer des dégâts incommodants, voire sérieux. Il existe 4 grandes dégradations du corps causées par la lumière solaire :

  • Le vieillissement de l’épiderme : les rayons UVA sont les rayons solaires les plus courants. Ce sont eux qui font bronzer notre peau en agissant sur la mélanine. Leur action est progressive et lente. À terme, ils peuvent endommager l’épiderme en détériorant le collagène, cette protéine responsable de la jeunesse de notre peau. On parle de dégénérescence des cellules épidermiques.
  • Les coups de soleil : les rayons UVB sont peu nombreux, mais très agressifs. Ils sont responsables des brûlures sur la peau. La sécheresse cutanée et l’apparition de cloques sont ses marques de fabrique.
  • Le cancer cutané : les rayons UVA et UVB en trop grande quantité peuvent générer des cancers de la peau indésirables. Nous parlons d’exposition excessive, voire inconsciente, tout au long de l’année, avec une indifférence totale en termes de protection.
  • Les problèmes de vision : les yeux sont sujets à des troubles à cause de la lumière solaire. Une exposition directe sans lunettes adaptées peut causer des dégâts irréversibles comme la cataracte, ou des dégâts moins sérieux comme des inflammations de la cornée. La mention CE doit être visible et indélébile sur le produit afin de garantir une protection dans les normes.

Il peut rendre malade

La lumière solaire en trop grande quantité a un effet néfaste sur votre santé. Le cas le plus courant est le coup de chaleur, particulièrement redoutable chez les enfants et les seniors. Cela peut-être de manière indirecte, comme dans une voiture non climatisée, ou de manière directe, en pleine exposition. Notre corps va lutter contre la déshydratation. Il transpire abondamment, avant d’atteindre son point de rupture. Le mécanisme de défense ne suffit plus et le coup de chaleur survient dans les heures qui suivent. Le corps excède alors les 40° Celsius : on parle d’hyperthermie. Cela se traduit par plusieurs symptômes :

  • Des nausées voire vomissements occasionnels ;
  • De violentes migraines ;
  • Des bouffées de chaleur ;
  • Des difficultés respiratoires ;
  • Une grande soif ;
  • Une transpiration excessive et continue ;
  • Des vertiges, des malaises, et un comportement incohérent ;
  • Des rougeurs cutanées ;

Le coup de chaleur ne doit pas être pris à la légère. Il peut intervenir même chez des sportifs imprudents. Une bonne hydratation, une protection du crâne, et une exposition moindre en cas de fortes chaleurs sont recommandées afin de l’éviter !

La lumière solaire est à double tranchant. Symbole de vie et de bien-être, elle véhicule aussi le mal en cas de gourmandise de la part de ses adorateurs. Pour votre santé, exposez-vous avec parcimonie et protégez-vous !