L’hiver est là et emmène dans ses valises comme chaque année son lot de virus. Parmi eux, le big boss du virus, la grippe! Peu sont les chanceux qui en réchappent, tant elle se transmet à une vitesse folle. Mais comment fait-elle pour n’épargner personne ?

Dans un premier temps, lorsque qu’une personne éternue ou tousse, elle projette des gouttelettes contaminées par le virus dans l’air. Il suffit qu’une personne respire le même air que le contaminé ou qu’elle entre en contact avec ses gouttelettes pour qu’elle soit touchée à son tour par le virus.

Cependant, ceci n’expliquerait pas pourquoi la grippe est aussi présente l’hiver et non l’été. Ce qui est certain, c’est que le froid favorise l’infection dans l’organisme. En effet le froid irrite les muqueuses des voies respiratoires, en conséquence le tissu cellulaire devient perméable aux virus respirés. On peut également ajouter à cela les autres micro-organismes susceptibles d’affaiblir encore plus notre système respiratoire, et donc d’accueillir encore mieux le virus de la grippe.

Lutter contre le froid ralentit grandement le système immunitaire, qui répond moins bien aux attaques des virus, qui se diffusent plus facilement au sein des organismes fragilisés. On aura tendance aussi à se confiner dans des espaces clos pour éviter les courants d’air et rester au chaud, mais c’est aussi l’occasion pour les virus de s’accumuler et de se poser sur le plus de surfaces possibles, et donc de se propager plus vite. N’oubliez pas qu’un virus peut survivre quelques heures sur une surface. Alors quelques conseils : Lavez-vous les mains le plus possible et éternuez dans votre manche.

La vitamine D aurait également un lien avec la grippe. En effet l’hiver, le soleil étant moins présent, le corps produit moins de vitamine D, facilitant par la même occasion l’incubation de la grippe. Faire des cures de vitamine D avant et pendant l’hiver aidera grandement votre corps à combattre le virus.