Dans les situations d’urgence, il est important de ne rater aucune étape afin d’être le plus efficace possible face à une personne en difficulté. Voici quelques clés qui vous permettront de réaliser les gestes de premiers secours en toute sécurité.

Dans un premier temps, face à un accident, par exemple, il est primordial de sécuriser les lieux et les personnes impliquées. N’approchez du lieu que s’il n’existe aucun risque pour vous et une fois sur place, assurez-vous qu’il n’y ai plus de danger supplémentaire (incendie, électricité, circulation,..) Si la situation s’avère dangereuse pour vous, appelez immédiatement les services d’urgence et établissez un périmètre de sécurité.

S’il y a des victimes, assurez-vous qu’elles respirent et sont conscientes. Si vous avez besoin d’aide, appelez les services d’urgence (le 100 ou 112 pour les ambulances et pompiers et le 101 pour la police).

Vous devez être capable de fournir aux services d’urgence différents éléments : le numéro de téléphone d’où vous appelez, votre nom, la nature du problème, les risques éventuels, la localisation de l’évènement, le nombre de personnes concernées, l’état de chaque personne, les premières mesures prises.

Enfin, effectuez les gestes de premiers secours, en fonction de chaque situation.

L’étouffement :  Il peut survenir en général pendant un repas, il faut agir rapidement!

La victime ne peut ni parler, ni respirer mais est consciente ? Donner un maximum de 5 claques dans le dos, en vérifiant après chaque claque si son état s’améliore. Si les claques ne sont pas efficaces, effectuez des compressions abdominales, en plaçant vos poings joints entre le nombril et l’extrémité inférieure du sternum. Si le problème n’est pas résolu, alternez 5 claques et 5 compressions abdominales. Si la victime perd connaissance, posez la délicatement au sol et appeler des secours. Ensuite commencez une réanimation cardio-pulmonaire en effectuant 30 compressions thoraciques. Continuez jusqu’à ce que la victime reprenne une respiration normale ou que les secours arrivent.

Le saignement : D’abord, évitez tout contact avec le sang de la victime, demandez-lui alors de comprimer elle-même la blessure. Si vous avez de quoi vous protéger les mains, exercez une pression sur la plaie. Allongez la victime au sol, alertez les secours et continuez de presser fermement la plaie jusqu’à l’arrivée des secours. L’utilisation d’un tampon relais est conseillée si vous devez utiliser vos mains, placez alors le tissu sur la plaie et serrez-le très fermement.

L’inconscience : Vérifiez que la victime ne réagit pas, libérez les voies aériennes, vérifiez si la victime respire. Il faut tourner la victime en position latérale de sécurité et demandez à quelqu’un d’appeler les secours.

L’arrêt cardiaque : Vérifiez que la victime ne réagit pas et ne respire pas normalement. Demandez à quelqu’un de prévenir les secours et d’apporter un défibrillateur automatisé externe. Faites tout cela vous-même si vous êtes seul. Commencez par effectuer 30 compressions thoraciques, pratiquez deux insufflations et alternez 30 compressions et 2 insufflations. Continuez la réanimation jusqu’à ce que les secours arrivent et poursuivent.

Le malaise cardiaque : Posez des questions à la victime : Depuis combien de temps dure son malaise ? Est-ce la première fois que ça lui arrive ? Prend-elle des médicaments pour cela ? Demandez à quelqu’un de prévenir les secours ou faites le tout seul. Mettez la victime au repos et dans une position confortable. Ensuite vérifiez que la victime est consciente et qu’elle respire normalement.

 

Source : http://www.croix-rouge.fr/